Tir National de Versailles Conseil Général des Yvelines La Bourse Aux Armes

TAR

Bienvenue !
Responsable de Section - PATRICK LOMONT
Responsable de Section - PATRICK LOMONT
Bienvenue !
Responsable adjoint - PATRICK LESNE
Responsable adjoint - PATRICK LESNE
Présentation

 

Le TAR, Tir aux Armes Règlementaires est une jeune discipline dont le 9ème championnat de France vient de se dérouler. Les disciplines sont les suivantes selon la nomenclature FFTir.

 

810 Répétition manuelle :
Cette épreuve se tire avec un fusil règlementaire à répétition (à verrou) à 200 Mètres avec 5 cartouches d’essais en 5 minutes, puis 1 tir de précision de 10 cartouches en 7 minutes et un tir de vitesse de 10 cartouches en 3 minutes. Parmi les armes de cette catégorie, on peut indiquer comme exemple le K31 suisse, le springfiel 1903 américain, le Lebel ou Mas 36 français, les Lee-Enfield britanniques, les mausers G98 ou K97 allemands ou les mausers M/96 ou m/38 suédois. Le tir dans cette discipline est réalisé avec une arme de configuration d’époque sans bipied mais la bretelle d’origine est autorisée. Le score du champion de France 2014 a été de 189 points sur 200 avec, respectivement 93 points/100 à la précision et 96 points/100 à la vitesse. Le second, Didier Ulysse du TNV a réalisé le même score mais avec une répartition différente, 95 points/100 à la précision et 94 points/100 à la vitesse.

 

812 Fusils modifiés :
Cette épreuve se tire avec un fusil règlementaire à répétition (à verrou) ou un fusil semi-automatique auxquels sont rajoutés une lunette d’origine militaire ou un système de dioptre d’origine militaire à 200 Mètres avec 5 cartouches d’essais en 5 minutes, puis 1 tir de précision de 10 cartouches en 7 minutes et un tir de vitesse de 10 cartouches en 3 minutes. Le score du champion de France 2014, Didier Ulysse du TNV a été de 192 points sur 200 avec, respectivement 97 points/100 à la précision et 95 points/100 à la vitesse.

 

815 FSA Gros calibre :
Cette épreuve se tire avec un fusil automatique dont le calibre est > 6 mm et < à 8 mm en visée d’origine standard à 200 Mètres avec 5 cartouches d’essais en 5 minutes, puis 1 tir de précision de 10 cartouches en 7 minutes et un tir de vitesse de 10 cartouches en 1 minutes. Pour le tir de vitesse, un chargeur doit être approvisionné que de 5 cartouches au maximum. Parmi les armes de cette catégorie, on peut citer comme exemple le STG 57 suisse, le Garant ou M14 américain, le Mas 49/56 français, les FAL britanniques, belges ou autrichiens, le G3 allemand…… Le tir dans cette discipline est réalisé avec une arme de configuration d’époque sans bipied mais la bretelle d’origine est autorisée. Le score du champion de France 2014, a été de 196 points sur 200 avec 93 points/100 à la précision comme en vitesse.

 

816 FSA Petit calibre :
Cette épreuve se tire avec un fusil automatique dont le calibre est < = à 6 mm en visée d’origine standard à 200 Mètres avec 5 cartouches d’essais en 5 minutes, puis 1 tir de précision de 10 cartouches en 7 minutes et un tir de vitesse de 10 cartouches en 1 minutes. Pour le tir de vitesse, un chargeur doit être approvisionné que de 5 cartouches au maximum. Parmi les armes de cette catégorie, on peut citer comme exemple le SIG550 suisse, le M16 ou M4 américain, le FAMAS français, la CAL belge, le G36 allemand…… Le tir dans cette discipline est réalisé avec une arme de configuration d’époque sans bipied mais la bretelle d’origine est autorisée. Le score du champion de France 2014, une nouvelle Didier Ulysse du TNV , a été de 190 points sur 200 avec 93 points/100 à la précision et 97 points/100 en vitesse.

 

820 Fusil 22 LR :
Cette épreuve se tire avec un fusil d’entrainement règlementaire en 22 LR à verrou à 50 Mètres avec :

    5 cartouches d’essais en position couché en 5 minutes,

Tir de précision

    avec 10 cartouches en 7 minutes en position couchée,

Tir de vitesse

    de 10 cartouches en 5 minutes en position debout.

Le score du champion de France 2014 a été de 196 points sur 200 avec 99 points/100 à la précision et 97 points/100 en vitesse.

 

830 Arme de poing :
Cette épreuve se tire avec une armes de poing en version standard, organe de visée fixe et ouvert, calibre réglementaire compris entre 7,62 et 11,60 mm (ex. : 7,62 Tokarev, 9mm para., 38 spécial, 45 ACP et 455 Webley) à 25 Mètres sur cible C50 avec :

    5 cartouches d’essais en position débou à une ou deux mains en 3 minutes,

 

Tir de précision

    avec 10 cartouches en 7 minutes en position debout,

 

Tir de vitesse

    de 10 cartouches en position debout sur gongs métalliques (format 20 cm x 20 cm) à 1 ou 2 mains en 2 séries de 5 cartouches chacune, la 1ère en 20 secondes et la 2ème en 10 secondes.

Le score du champion de France 2014 a été de 196 points sur 200 avec 99 points/100 à la précision et 97 points/100 en vitesse.

 

831 Vitesse militaire :
Cette épreuve se tire avec une armes de poing en version standard, organe de visée fixe et ouvert, calibre réglementaire compris entre 7,62 et 11,60 mm (ex. : 7,62 Tokarev, 9mm para., 38 spécial, 45 ACP et 455 Webley) à 25 Mètres sur cible 25 mètre vitesse avec :

    5 cartouches d’essais en position débout à une ou deux mains en 20 secondes,
    2 séries de 5 coups de match en 20 secondes à 1 ou 2 mains,
    2 séries de 5 coups de match en 10 secondes à 1 ou 2 mains.

Le score du champion de France 2014 a été de 191 points sur 200.

 

 

 

Interview

 

 

Interview express de Patrick Lomont

Responsable de la section TAR au TNV
 

 

Question : Pourquoi cet intérêt pour cette discipline ?

Réponse : Ce sont des armes de « base » à prix modiques chargées d’histoire de par leur caractère règlementaire dans les armées du monde entier. De plus, ce sont des armes pour les plus anciennes avec des matériaux nobles comme du « bon acier » et du bois. La diversité des mécanismes en fonction des pays est intéressante, depuis les actions mauser pour les fusils de type mauser ou leur évolution avec le Springfield 1903 américain, le système des Lee-Enfield ou la culasse rectiligne des Schmidt-Rubin Suisse (G89, G11 , K31).

 

Question : Avec quoi tires-tu ?

Réponse : K31 en répétition manuelle et en modifié et le FAMAS en FSA Petit Calibre. Le K31 est une de mes armes favorites en raison de sa fiabilité et de sa précision.

 

Question : Quelles sont les armes les plus rencontrées en compétition ?

Réponse : K31 et Springfield 1903 en répétition manuelle et toute la famille des M16-M4 en FSA petit calibre. Pour le FSA Gros calibre, on rencontre beaucoup de Garand et descendance avec chargeur, le M14.

 

Question : Y-a-t-il des tendances en ce moment ?

Réponse : Bien entendu, il y a toujours des « modes » ou plus exactement des cycles. Compte tenu du changement de législation avec la reclassification de calibres dit militaires, des lebels réapparaissent ainsi que des mausers Suédois. Le mauser 1896 est, par ailleurs, une de mes armes favorites.

 

Question : Autre chose à rajouter ?

Réponse : Je regrette que le Mas 36 soit mésestimé non par pour ses qualités intrinsèques mais en raison d’une mise au point un peu délicate. Finalement, la mise au pointe réalise facilement avec des tests de rechargement par escalier pour lesquels l’opiniâtreté dans la durée paie.

 

Question : Que peut-on te souhaiter sportivement ?

Réponse : Une continuité des résultats pour le TNV au TAR, car depuis la création de la discipline le TNV est toujours bien placé.